Laure chienne soumise

Chez Monsieur A.

 

Le lendemain de mon trajet en voiture était prévu de longue date un rendez-vous chez Monsieur A., que je n'avais pas encore rencontré. Le programme pour cette rencontre consistait essentiellement à sortir en ville en journée, pour me promener et me m'exhiber un peu.

Le temps était toujours au beau fixe en ce lundi de Pâques, ce qui m'a permis de choisir une de mes nouvelles robes, avec un petit trench léger.

 


A 13h, Monsieur A. m'accueille chez lui. Nous buvons un thé ensemble, et je lui présente les tenues et accessoires que j'ai amené.

 

 

 

 

 


Il en profite également pour vérifier que je porte bien mon plug comme je lui avais annoncé.

 


Nous sortons ensuite, je le suis dans sa voiture, et nous partons à la recherches d'endroits pour se promener. En ville dans la plupart des quartiers que nous traversons les rues sont désertes. Il n'y a que le centre près de l'hotel de ville où beaucoup de badauds profitent du soleil, mais cela me semble justement un peu trop fréquenté pour moi.

Monsieur A. décide de se diriger vers l'ancien pont de Plougastel. C'est une promenade habituelle des brestois, mais quand nous arrivons il n'y a pas trop de monde encore.

 


 

Nous rejoignons le milieu du pont, et Monsieur A. me demande d'attendre un peu que des passants nous rejoignent pour faire quelques clichés, puis de traverser la voie dans un sens ou l'autre pour apparaitre près des promeneurs. Je croise des gens de très près, je n'en n'ai pas encore vraiment l'habitude, mais je suis heureuse de marcher sur ce pont comme une femme.

 

 

Nous reprenons un peu plus tard la voiture, avec dans l'idée de rechercher un endroit assez calme pour faire peut-être quelques clichés plus osés. En chemin Monsieur A. change d'avis et décide de m'emmener sur la place de l'hotel de ville. Je n'ose pas dire non, mais j'ai un peu peur car j'aperçois de nombreux groupes profitant du soleil, disséminés sur toute la place, regardant juste les gens passer.

Je me lance à sa suite, de toute façon nous sommes venus pour ça...

 


Nous descendons les marches vers le centre de la place qui est encaissé comme un stade. Sur les marches deux hommes sont assis, ils parlent une langue étrangère. Nous nous excusons pour pouvoir passer, mes jambes frôlent presque au passage le visage de l'un des hommes.

Au milieu de la place, entre les promeneurs, Monsieur A. me photographie, avec l'hotel de ville en arrière plan, comme deux touristes qui prennent des photos souvenirs!

 

 

 

Nous marchons encore un peu, puis décidons de rentrer vers la voiture. En attendant au feu rouge d'un passage piéton, une femme assise à un arrêt de bus de l'autre coté de la route me dévisage longuement. Que pense-t-elle?

Nous retournons vers l'appartement de Monsieur A. En sortant de la voiture je réalise que je n'ai même pas réussi àmontrer mes fesses pendant cette ballade, et je lui propose de me photographier jupe relevée.

 

 


Monsieur A. me fait remarquer qu'on ne voit pas mon plug, je dégage donc un peu mon string. Derrière nous j'aperçois une femme agée qui nettoie l'entrée de sa maison à une quinzaine de mètres.

 

 

 


Nous rentrons chez M.A. J'en profite pour faire un petit pipi.

 


Monsieur A. me demande ensuite de choisir une tenue plus légère pour la suite. Je me déshabille et enfile une minijupe en lycra noir moulante, et un haut moulant en dentelle noire.

 

 

 

 

 

 

 

 


Monsieur A. me demande ensuite de me mettre en position pour qu'il puisse jouer avec mon plug et mon cul. Il titille un peu mon plug, le fait tourner, fait onduler mes fesses en le pressant. Je comence à chauffer, à gémir doucement de plaisir en le sentant bouger en moi.

Sans me prévenir Monsieur A. passe des caresses du plug à une fessée marquée qui m'arrache quelques gémissements, puis des cris tandis que je finis par essayer d'esquiver les coups.

Mon cul doit être bien rougi quand il arrête pour retirer le plug, et le remplacer par un god avec lequel il travaille mon cul sans ménagement!

 

 

 


Je suis épuisée lorsqu'il arrête, mais heureuse de cet après-midi en sa compagnie. Nous aurons très probalement l'occasion de nous revoir bientôt.



27/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres